Plein de vélos sur un coup de tête // Beaucoup trop de projets à présenter



  • Bon du coup j'ai bricolé en plus de monter des vélos.
    Petit nettoyage et check up du daily Perthus après deux ans de service intense et quelques milliers de km.

    Les pneus avaient été changé il y a six mois pour des Continental Gran Prix Classic. Ils sont super bien je vous les recommande. Tenue de route et solidité assez incroyable.
    En plus d'un gros nettoayge çà valait le coup de se pencher dessus, j'ai changé tout ça en plus de la chaîne et d'un nettoyage de fond en comble de la roue libre.

    text alternatif

    Pour des raisons apparentes de faiblesse ponctuelle pour une manivelle et son roulement associé, côté gauche donc.
    Le vélo n'est jamais tombé, ça me surprend quand même.

    text alternatif

    text alternatif

    Bref, maintenant c'est bon, j'avais du stock par chance.
    La manivelle sera remontée sur un vélo de salon, ou comme poignée de porte de salon, c'est le mauvais côté, on ne verra rien ^^.

    Il me reste tout de même un soucis.
    Ma jante arrière présente des faiblesse au niveau de deux œillets qui se font gentiment la malle, entrainement un voile irrattrapable.

    text alternatif

    text alternatif

    Comme je n'ai aucune envie de changer de paire de roues, je kiffe celles là avec leur ligatures jaune qui matchent, je suis en recherche d'une jante MA40, étiquette Mavic rouge, de teinte légèrement bronze.
    Je me fiche de l'état de la bande de freinage, actuellement mes jantes sont totalement freinées et ça me va très bien.

    Bref c'est cette étiquette, mais pas la teinte noire des jantes.

    text alternatif

    Si quelqu'un a je prends.
    La suite plus tard, j'ai d'abord fait dans l'utile.



  • j' en ai bien une, mais elle est anthracite, les stickers bien moins lisibles que sur la tienne, elle est monté sur un Mavic et c' est une avant.....bad!



  • @bikibike Merci pour le coup d'oeil. La jante seule suffira en fait. L'état des stickers je m'en fiche un peu aussi si ils sont partiellement mangé.
    C'est un vélo qui roule vraiment tout le temps celui là...



  • @GrosNaze ouais j'ai surtout plus le temps de m'occuper des vélos avec les études m'enfin ça devrait changer cet été ;). Je ferai notamment des photos pour toi @wapdawap



  • whaou, c' est le moi des fantômes....!
    la nouille, Arnaud, aioli....il nous manque Ast, Phil, j' oserai One, Gaston?



  • Bien, retour du MS qui est enfin fini.
    J'avais toutes les pièces depuis très longtemps, et même un peu de goodies et une partie de la tenue.

    Before and after building.

    text alternatif

    text alternatif

    Une belle musette, le bidon, et les mitaines qui matchent.

    text alternatif

    text alternatif

    J'ai aussi un bandeau je crois, mais le maillot que j'avais est de 1993. Il va falloir que je fouille les internets pour trouver la bonne tenue complète.
    Ok c'est un peu du fétichisme...

    J'ai pris quelques autre photos au soleil après coup.

    text alternatif

    text alternatif

    text alternatif

    text alternatif

    text alternatif

    text alternatif

    text alternatif

    text alternatif

    Et puis quand même il est NJS :D

    text alternatif

    Je suis vraiment fan je ne vais pas vous le cacher.
    Certes le cadre est petit, mais il est génial a rouler ainsi. C'est une bombe de nervosité et d'efficacité. Dédicace @Bibiphoque qui ne s'est pas encore présenté ici ;)
    Il faut que je remonte un chouille la TDS, environ 5mm et il sera parfaitement à ma taille.

    Niveau Bike check :
    Dérailleurs AV/AR & Brifters Shimano 600 Tricolor
    Pédalier Dura Ace 7402
    TDS Shimano Dura Ace 7410 (j'ai la TDS d'origine Shimano 600)
    Selle Italia Turbomatic
    Moyeux Shimano 600 Tricolor lacés sur des jantes Wolber TX Profil, montées de Veloflex Master en 23mm
    Direction 3TTT Record et Competizione
    Pédales Time Équipe, et les chaussures Time associées
    Consommables Décathlon (Chaîne, CAA et câbles) , Clarks (gaines) , Lezine (embouts de câbles)

    Je suis fan pour plein de points.
    D'abord il est trop beau malgré tout ses pets de peintures et départs de rouille. Je crois que les réglages globaux façons course de cake moderne joue bien dans cet idylle.
    Ensuite, c'est la première fois que je réussi à régler du dérailleur indexé.
    C'est aussi mon premier montage full Shimano, et c'est fou, mais j'ai bien aimé à l'usage malgré une faiblesse sur le brifter des plateaux qui ne redescend pas toujours bien (ça force a rouler fort du coup). Bref il n'y a que les cons qui...
    Les Veloflex master sont un régal de montage et encore plus de roulage.
    Enfin, comme tel, il ne m'a pratiquement rien coûté. On peut divisé le prix en 3 tiers. Le vélo complet, les consommables, la TDS DA 7410 pour pouvoir le rouler. C'est très satisfaisant pour le porte monnaie du coup.

    Encore un peu de neuf mais pas NOS bientôt.



  • Il est très cool ce Maxi Sport, et les photos que tu fais sont très sympa !



  • Il est ouf ce ms !



  • text alternatif

    Le frère de mon daily, avec le même 'problème' de taille et la même solution :D

    Si je remonte le mien en course, je te pique tes roues !



  • Projet de BG !! Tu dois être vraiment couché avec cette petite douille (ok je sors d'accord)...
    Pourquoi il y a deux TDS sur la photo et une seule à la fin ?



  • @spraynasal parce qu'il ya la TDS d'origine, et celle pour le rouler. En fait je voulais faire des photos avec la TDS d'origine, puis j'ai eu la flemme.
    Vil dragueur, toi aussi tu es un BG :D

    @Dcls il faudrait qu'ils se fassent un coucou un jour pour faire une belle photo.
    La 7410 est quand même la seule vraie solution que @GrosNaze m'avait suggérée d'ailleurs :)
    On pourrait faire un trio d'ailleurs si je ne m'abuse?

    Merci @Baptouse et @mullart. Je suis bien content que ça vous plaise :)



  • @wapdawap a dit dans Plein de vélos sur un coup de tête // Beaucoup trop de projets à présenter :

    La 7410 est quand même la seule vraie solution que @GrosNaze m'avait suggérée d'ailleurs :)

    Ou une 6600 mais moins 'période correcte' et pas vraiment courante.

    @Dcls il faudrait qu'ils se fassent un coucou un jour pour faire une belle photo.

    Ce serait sympa en effet.
    Francis Quillon en reviendrait pas (déjà qu'il pensait pas qu'il y avait des MS qui roulaient dans Paris).



  • @dcls faudra faire un coucou à @Kang au saint des saint du coup.
    Ce sera encore plus sympa :)



  • Paris - Tours avec le vélo dans l'Intercités et RDV à La Fuye, 37340 Hommes :D



  • @wapdawap maxiplaisir ce MS ! superbe , quelques réserves sur la potence noire pour moi



  • je suis plutôt d'accord avec toi @Ptisteph pour le potence mais je l'avais pas dit ahah



  • 90's spirit les mecs ;) z'êtes trop modernes héhé.

    text alternatif



  • Ah je comprend mieux alors :) une fois que t'auras chopé le maillot de la bonne année tu te feras un petit mulet pour compléter la panoplie ?



  • @mullart c'est envisageable pour une photo ouais ^^



  • @wapdawap Hâte de voir ça alors ahah !



  • vas tu pousser le truc jusque' à la coupe de douille?
    je paye pour voir!



  • @wapdawap periodcorrect jusqu'au bout , j'admire
    je plussoie @bikibike les cheveux les cheveux !!



  • Bien chouette ce MS !
    Après « galerie de vos lunettes », va t’on avoir une « galeries de vos coupes de coureurs cyclistes des années 80 et 90 »?



  • super revival ce moi de mai!



  • Franchement, sur un craquage tout est jouable ;)



  • @wapdawap ouah l'autre, voleur d'idée ! Au pire tu me trouves un maxi sport et tu me le remontes !



  • @cov 57x57 ?



  • fais gaffe @cov @GrosNaze va t' en trouver un, ou il l' a déjà et là....pan vous allez être obligé de monter un salon de coiffure !



  • Yen a sur leboncoin a ta taille @cov, avec porte plaque, et quelques pieces mavic pour un prix raisonnable ;)



  • @grosnaze C'est un peu petit ça lol ! Il me faut du 59 pour pas avoir de sortie de selle trop prononcée et du 60 dans l'idéal !
    @wapdawap lien par mp ?
    @bikibike c'est pas si différent coiffure et mécanique ! j'suis chaud ;)



  • une potence plus longue et un selle plus avancée et je dis oui!



  • @tom06 je dois avouer que la potence plus longue j'y ai pensé. Mais il aurait fallu la chercher...



  • Il est vraiment très mignon ce MS et je plussoie ta démarche et la volonté d'avoir un vélo période correcte. (j'avais commencé sur mon merckx mais j'ai souffert de flemingite aiguë par la suite).



  • Mignon :) !

    Les œillets sur ta roue ça peut pas se remplacer ? Les bouclards à l'ancienne (les rares poilus qu'on connu les vitesses au cadre !) doivent bien pouvoir en poser de nouveaux (enfin, des NOS) ?
    Ou les remettre dans leur emplacement, avec de l'époxy, et venir gentiment les marteler pour qu'ils s'écartent comme à l'origine (je pense qu'avec un objet conique et un tube de l'autre côté pour amortir ça doit être jouable).



  • Merci @rezko :)

    @Celika je pense que c'est possible, j'ai testé en fait, sans marteler, sans époxy, ça a tenu un peu.
    Le problème c'est que la jante a pris un voile qui commence a être bien avancé et irrattrapable à 100%. Donc quitte a devoir tout défaire, autant remettre une jante en ordre de marche.



  • Le dernier arrivé en mode combo Perthus sur mon dos est aussi un gros coup de kif :D

    text alternatif

    text alternatif

    Remonté tel qu'acheté ça donne ça.

    text alternatif

    text alternatif

    Il n'a roulé que sur piste, vendu par le Vélodrome de Rouen il y a une dizaines d'années, acheté par une pistarde des Alpes qui l'a roulé 3 ans.

    text alternatif

    Il vient de chez les Cycles Bruno Thouroude à Thiberville.
    Le sticker est assez endommagé, mais on lit encore bien le nom du bled, du coup vu sa taille, dur de se tromper.
    Il font encore des montages pas mal à base de comète et 3G piste qui frottent sur vélodrome.

    Il est plutôt en très très bon état cosmétique et mécanique, c'est vraiement un coup de chance si je le compare à mon autre piste gris qui lui tire un peu la tronche niveau émaillage.

    text alternatif

    text alternatif

    text alternatif

    En Columbus comme a peu près tous les pistes Peugeot que j'ai pu voir.

    text alternatif

    Le sticker le plus cool c'est celui-ci.

    text alternatif

    Il ne fait pas très Peugeot, mais il me cause bien.

    La fourche est exactement la même que sur le gris.

    text alternatif

    text alternatif

    Je le date donc de 84 à la vue de ce marquage de la boite de pédalier.

    text alternatif

    Mon autre cadre commence par 83, ça me semble assez logique.

    Il avait aussi un peu de Njs, je vais mal finir si je commence à trouver des pièces régulièrement...

    text alternatif

    L'idée est de le remonter vite vite vite pour aller tourner à côté de la maison.
    Je vais réutiliser les pièces que j'avais rassemblées pour le gris à base de matos Français, m'acheter une Concor Supercorsa blanche et lui poser de la guido blanche aussi.

    Le gris sera monté en full Campa pour contraster. @Push-Da-Mémé il faut qu'on se capte pour le pédalier, j'ai toujours tous les trucs qui t'intéressaient de côté.

    J'ai hâte :D



  • mais du coup vrai peugeot ? j'ai toujours entendu dire que peugeot n'avais jamais fait de pistes et les seuls que j'ai déjà vu était des vélos repeints et restickes peugeot (come le bitube piste qui traine sur le forum)



  • @fxstras comme toi je crois que Peugeot ne cadrait pas de piste, mais faisait du sponsoring.
    Il y a quelques variations entre mes deux exemplaires, à la fois au niveau de la géo, mais aussi au niveau du fournisseur du raccord de boite de pédalier.
    La fourche est cependant bien identique, il y avait donc peut être quand même un suivi global.



  • Ils sont cooooooo-ouuuuuuu- ooool !



  • @nehorknereburu c'est toi qui a le plus beau :D



  • Super mignon ce piste, sympa que tu sois allé le chercher avec son grand frère à vitesses :-)



  • Par contre tu étais fâché avec les accords à la fin de ton poste :-b



  • @lee je corrige ça :)
    Le grand frère à vitesses à juste permis de le rapporter à la maison ;)
    Nantes -> Evian c'est un peu long ;)



  • @wapdawap : il me semble que pour les voiles très importants, t'as la solution du dernier recours qui consiste à appuyer fermement l'endroit du voile sur le coin d'une table ou un d'un banc, pour le diminuer un peu. C'est quitte ou double comme solution.

    Après si tu remets bien les œillets, et que tu fais un dévoilage aux ptits oignons, y'a sûrement moyen de retrouver un voile acceptable.



  • @wapdawap Je suis d'accord
    text alternatif

    (mais il est trooooooop coooo-oooool)



  • Bonjour Pignon Fixe,

    A défaut de vous présenter les vélos dont j'ai parlé, je vais vous faire un petit retour sur mon BRM 600 organisé par Chantepie ce weekend du 9 et 10 Juin.
    D'avance, il y a certainement plein de fautes d'orthographe, de syntaxe, et autre, je vous prie de bien vouloir m'en excuser.
    J'attend impatiemment le CR de @spraynasal parce que ce sont les meilleurs.

    Premier 600 pour moi, après le premier 400 organisé par Angers le 27 Mai, et le premier 300 organisé par Thouaré-sur-Loire le 28 Avril.
    Le parcours Rennes - Brest - Rennes empruntait la route du PBP sur 550 km environ. Un bel entraînement et une belle entrevue de cette événement.

    Il y a @spraynasal et @RuralCyclo que je rencontre pour la première fois.

    109 partants par vague de 20 au départ de Chantepie.
    Je suis dans la seconde vague avec les pignons fixeurs à vitesse.
    A 5h00 il faisait beau et chaud, puis à 5h05 on était tous trempés comme des soupes. Orage de compétition n°1.
    Les habitués qui ont fini PBP 2007 seront plusieurs à dire qu'ils n'ont jamais vu ça. L'édition 2007, c'était 1200km sous la pluie...
    C'est vrai que ça ressemblait pas mal aux orages typiques du Sud de la France.
    Bref, on se trompe de route dès le départ, ma faute, car mal indiqué, et que personne, local ou possesseur de GPS n'a dit que c'était le mauvais chemin, sans doute la faute à la pluie.
    On retrouve cependant vite le tracé, sans faire demi tour mais en suivant un chemin parallèle avec un habitué que j'accompagnerais jusqu'à l'arrivée.
    Au final seulement 3km en plus. On a géré ça proprement.
    On rattrape la 3è vague en reprenant le parcours et on se retrouve à 35/40 cyclos jusqu'au premier contrôle à Vieux-Vy-Sur-Couesnon.

    Nous arrivons alors sur le parcours officiel du PBP.
    L'allure se gère entre ceux qui veulent rouler et ceux qui accrochent les roues.
    Un gros râleur qui n'aime pas comment ça roule, c'est à dire pas à sa manière, veut qu'on fassent les descentes à fond, le plat plus vite qu'à fond, mais les montées moins vites que lentement se fait entendre, on lui dit de rouler devant si ça ne lui convient pas.
    Forcément, ils fera péter le groupe de 40 qui se morcelle à 20 unités avant que lui aussi ne craque finalement après le contrôle de Loudéac.
    J'en ai donc perdu mon @spraynasal qui était en forme jusque là. Je ne l'ai pas vu se laisser décrocher, et ai un peu balisé en me retournant et voyant que ça partait en petites grappes de partout sans y reconnaître sa carcasse.
    Après 5 bonnes minutes à glisser lentement vers l'arrière et à ne toujours pas le voir, je relance et repart sur le groupe de tête me disant qu'il retrouvera quelques cyclos des groupes suivant, dont @RuralCyclo qui nous avait laissé plus tôt.
    Jusqu'à Loudéac la pluie, du moins quand on minimise sa puissance au vu des trombes d'eau, nous refait des coucous aux km 55 et 110, histoire qu'on ne sèche pas.
    Le contrôle à Loudéac se fait dans la maison du vélo.

    De 20 à l'arrivée à Loudéac, nous sommes donc vite passés à 12 dans les première côtes, raides, à l'attaque de la partie difficile, tortueuse, et aux indications de directions peu claires de Loudéac à Carhaix.
    Le groupe est finalement homogène et on roule bien.
    On rattrape même deux lâchés de la première vague qui ont été trop fort pour eux dans les premiers 200 km.
    Les mécaniques ont pris cher avec la pluie, les chaînes et dérailleurs sont secs. Ça grince dur, l'effort fourni se sent moins efficace, et surtout, c'est agaçant ces bruit parasites.
    La température monte jusqu'à 29°, et nous finalement sommes secs également.
    Nous arrivons à 14h10 au contrôle de Carhaix ou la majorité du groupe déjeune.

    On repart en direction de Brest.
    Sur le parcours un des gars, Maurice, local de l'étape, veux que l'on s’arrête à 20km de Brest pour prendre un verre dans un bled ou son beau frère nous salut.
    La majorité du groupe, soit tout le monde sauf Maurice et moi, préfère repartir directement pour aller se poser au prochain contrôle de Brest.
    A défaut de verre, nous en profitons donc grâce au beau-frère pour faire prendre une rasade d'huile à nos chaines et dérailleurs qui apprécieront au plus haut point.
    Nous repartons à deux, tranquillement puis mon compagnon montre des signes de fringale.
    Je lui offre un de mes sandwichs, à boire et nous filons finalement jusqu'à La Forest Landerneau pour le contrôle de mi-parcours ou nous retrouvons nos anciens compagnons.
    Il est autour de 18h15, 330 km parcourus en 13h15.

    La gestion de la nourriture est je pense le point le plus important sur ce genre d'effort.
    J'ai trouvé mon rythme, le type de nourriture et mes quantités par kilomètres lors du 400 de Angers ou j'étais limite, j'ai donc un peu chargé mes rations pour le 600 en guise de test.
    Tout est transporté dans un Camelbak et mes poches de maillot pas de sacoches ni accessoires de transport dans mon équipement.
    J'étais en autonomie totale pour ce 600, n'ai donc rien acheté par "besoin" ni "envie" de manger sur tout le parcours. Seul un coca à mi chemin pour le plaisir, et un cookie (pas bon en plus) on cassé ma routine suivante.
    J'avais par tranche de 150km, 2 barres type Granny (fruits rouges et figue), 2 barre type sablée fourrée à la pâte de fruit (fruits rouges et figue), 2 pâtes de fruit, et 2 petits sandwich salés de 4 bouchées (pain aux céréales, beurre salé, jambon blanc, emmental), ainsi qu'une demie banane. Dans mes bidons, 1de 75cl et 1 de 50cl, de l'eau et une pincée sel.
    Dans l'ensemble j'ai trouvé que les autres cyclistes mangeaient trop peu, ou de manière très irrégulière, c'est à dire seulement lors des arrêts peu nombreux.

    Revenons au parcours.
    La plupart des cyclos se posent littéralement, parce que physiquement fatigués, et atteint par l'effort déjà fournit.
    Ils mangent également, et soufflent vraiment. Ils ont trop tirés dans la machine sans suffisamment l'alimenter régulièrement.
    De mon côté tout va bien, et je reste debout à marcher pour délasser les cuisses et préparer mes futures rations.
    Seul un autre membre du groupe agit comme moi, le berger des premiers kilomètres, Joseph.
    Nous souhaitons assez vite repartir, je pense qu'au bout de 20 minutes nous sommes prêt pour le retour, mais nous attendons cependant 4 autres gars pendant 15 à 20 minutes de plus. Nous nous disions que plus on est de fou...

    Mal nous en a pris, au sommet de la seconde côte, gravie au train, tranquillement, nous sommes seul, plus personne à l'horizon.
    On décide donc de finir à deux, c'est bien, nous roulons de la même façon en lissant les efforts, mais en roulant fort quand même.
    Nous sommes très content de voir que le temps se dégage, le ciel est clair puis on arrive à Carhaix sur les coups de 22h, km 400.
    Trempés...
    Un nuage dont la queue traînait nous à attrapé à 5 km du contrôle.
    Un chocolat chaud nous remonte le moral.

    Arrive la nuit et la partie de parcours compliquée.
    A deux, avec 3 lampes avants, et 4 lampes arrières, nous nous retrouvons vite, à cause de l'effet de la pluie, avec seulement 1 lampe avant et 1 lampe arrière fonctionnelles pour deux.
    Nous balisons un peu, et entre la route tortueuse, sinueuse, sans marquage, sans indication très claire de direction, une nuit tout aussi noire et le brouillard à couper au couteau qui s'est rajouté sur ça, décidons de rouler calmement, et essayons d'éviter les fossés tant bien que mal.
    Heureusement plus de pluie.
    Une crevaison arrive tout de même.
    Pas d'épine, pas de nid de poule. Non rien de classique.
    Il a tellement plu lors des orages passés que ma jante s'est remplie d'eau, la chambre a certainement éclatée sous la pression vu les quantités qui se sont échappée du pneu.
    Changement de chambre à la lumière de ma seule lampe avant puis nous repartons.
    Mon compagnon montre alors des signes de fatigue, et c'est vrai que l'ensemble des éléments est épuisant.
    Nous nous arrêtons dans un bled entre nulle part et ailleurs, ou il se pose 10 minutes pendant que j'en profite pour me couvrir.
    On relance ensuite la machine jusqu'à Loudéac.

    Contrôle dans la maison du vélo, on se pose la question de la suite à cause des lumières. il est autour de 2h45, km 480.
    Je suis paré pour repartir, du coup nous y allons à deux. Même technique, une lampe devant et une derrière.
    Puis une autre lampes avant revient à la vie et nous relançons la machine un peu plus fort.
    M'étant mal alimenté lors de l'étape précédente, je n'osais pas lâcher les mains du guidon ayant peur de l'accident, je montre des signes de fatigue.
    Joseph prend les devant et me tractera presque jusqu'à l'arrivée.

    Tinténiac, dernier contrôle par carte à 6h10, km 566 puis arrivé sur Chantepie à 7h45.
    Nous sommes le second groupe.
    Les 10 premiers dorment et sont arrivés seulement 1h15 avant nous.
    Résultat, 26h45 de trajet, 23h11 de pédalage, donc 3h05 d'arrêt pointage, repos et réparation.
    Un bon score selon Joseph, on était sur des bases de 48h au PBP.

    Pour la petite histoire Joseph est un habitué du PBP.
    Il fera son 9è en 2019 à 66ans.
    Il n'en a pas raté un seul depuis son premier en 87, et à fait seulement 48h lors de sa meilleure édition.
    Une machine qui n'a cette année depuis qu'il est à la retraite que 15000km de roulage depuis le premier janvier, et surtout un très bon professeur de route pour préparer le PBP.
    Je n'ai pas de Strava, je vais sans doute m'inscrire en choppant un GPS ou truc du genre bientôt, ce sera intéressant.

    Bref, les courbatures sont passées crème, le sommeil a été bien récupéré, et le cul cul un peu douloureux à la fin des 600km est revenu a une sensibilité tout à fait normale.
    Le prochain 600 sera l'an prochain pour la qualification au PBP.
    Ca va être bien :)



  • Bravo ! J'ai vu le parcours de @spraynasal sur le strava, ça m'impressionnera toujours....



  • respect et admiration à vous!



  • T'as pas traîné, chapeau!



  • @ruralcyclo merci :)
    Ca a été toi du coup? Tu nous ferait pas un petit report egalement?



  • @wapdawap Non, abandon peu après Loudéac pour un mal de genou (selle trop haute). Je ne regrette pas de m'être arrêté là vu comme je marchais après, mais ça va mieux! Ça m'a fait faire une petite sortie de 200 au final.

    Je suis assez impressionné par les temps rapides que tu as fais sur ces brevets, alors que ce sont tes tous premiers. Avec l'habitude, tu vas sans doute faire parti de ces gars qui font PBP en autonomie à la même vitesse que ceux qui se font assister par le camping car et le staff qui les changent et leur donnent à manger!



  • C'est clair que @wapdawap c'est du costaud 💪



  • Ahah, je ne sais pas si j'irais aussi vite que ça.
    Mais 48h ce serait très satisfaisant je ne vais pas te le cacher.
    Après je mange pas mal de km entre le velotaf, les entraînements, la compet, les brevets etc, du coup il y a pas mal d'entrainement derrière, et surtout pas d’excès à côté (si on ne compte pas l'achat compulsif vélocipédique...)



  • Bravo pour la performance!!! J'étais sur la route rennes to roscoff en Vespa et j'ai effectivement vu plein de cyclos!!



  • Ce message a été supprimé !

Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.