[H.S] MOVIES PLAYLIST



  • @nab La Vie Aquatique, si tu aimes bien le Wes ... !!



  • @bouhh a dit dans [H.S] MOVIES PLAYLIST :

    @nab La Vie Aquatique, si tu aimes bien le Wes ... !!

    mec, je l'ai diffusé à l'UGC de Strasbourg et je me suis fais les sneakers team zissou!
    ;)



  • petite sélection pour profiter de la clim'
    text alternatif
    text alternatif
    text alternatif
    text alternatif

    on va pas s'mentir, nous attendons tous ça :
    text alternatif



  • @nab =>Détective Dee, le premier est fou, le second un peu moins, maintenant plus qu'à regarder le 3° !!



  • des sabres, des mandales, des démons; moi je prends ;)



  • @nab Exact ça a l'air bien lourd !



  • Parceque j'habite un bled de péquenauds, il est pas passé en salles a sa sortie.
    Heureusement le copain l'a programmé hier en séance unique, en salle. J'pouvais pas rater ça:
    text alternatif
    Les Garçons Sauvages, donc.
    Sur la forme, grosse grosse claque, c'est absolument magnifique, d'une inventivité fascinante et des cadrages de dingue. Une bande son affolante aussi. Les actrices sont toutes géniales, chacune dans son style. Vraiment un superbe objet de cinéma. Barré, mais parfaitement maîtrisé. C'est onirique et direct a la fois. Y'a du cocteau dedans, mais pas que.
    Et c'est là ou je suis plus mitigé. Si on sent le film ultra-référencé dans plein de domaines, c'en est presque trop pour le quidam moyen que je suis. J'me suis même dit en sortant que c'était un peu l'objet d'un intello qui se fait plaise a aligner les trucs arty sans forcément que le propos soit intelligible.
    Bref, a mater, mais de préférence en salle, parceque vraiment le traitement de l'image le mérite. Et pis ca reste un joli conte pour adultes, avec de multiples lectures possibles.



  • c'qu'est chouette, c'est que les trucages sont fait sur plateau. mais, ça me fait bien penser au taff de Guy Maddin. check si tu connais pas.
    sinon, pour moi, c'est surtout un exercice de style, les garçons sauvages.



  • Ouaip, c'est exactement ça, un exercice de style qui reprend des codes et références, et en ça c'est parfaitement fait. Pour le reste, j'pense que chacun peut y retrouver des trucs. C'est un film qui ouvre des perspectives sur d'autres trucs et rien que pour ça c'est cool.
    Le copain a d'ailleurs eu la bonne idée de diffuser a la suite du film un entretien avec mandico qui explique quelques trucs, et c'est plutôt intéressant. Le mec est bourré de culture mais finalement n'en fait pas des caisses/
    A voir ici http://www.gncr.fr/films-soutenus/les-garcons-sauvages
    Et un autre entretien a lire par là https://carbone.ink/chroniques/bertrand-mandico-entretien/



  • Déterrage.

    text alternatif

    Par un pur hasard, je suis tombé sur ça.

    0_1541603619390_cq5dam.web.1200.675.jpeg

    Ça a l'air follement con, donc forcément bien :D



  • ça commence à dater. franchement pas fifou. j'préfère encore regarder les cracks (qu'est pas gégé hein)



  • Tu aimes les films de western?
    Tu aimes les huis-clos?
    Tu aimes les polars de JP Manchette?
    Tu aimes l'esthétique déglinguo a la Mandico?
    Alors tu vas aimer
    text alternatif



  • ça tient plusse du giallo là.



  • Du JP Manchette , du Pirès , du polar années 70
    0_1542633475504_55482.jpg



  • Ha ben merde, j'avais jamais fait gaffe...
    Ah que coucou Alain
    text alternatif
    Via blow up sur arte

    Et grâce a l'ami @nab, j'ai appris ce qu'était le giallo
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Giallo



  • @yeahrider ils ont quand même oublié un de ses meilleurs personnages chez blow Up
    text alternatif



  • 0_1543926892939_huhu.png
    pour une fois que ce n'est full posture.



  • text alternatif
    Premier film filmé par un inuit, un film en forme de tragédie grecque.

    text alternatif
    De son propre aveu, sans doute pas le meilleur Scola, mais on y retrouve le ton doux-amer du bonhomme. Un film hommage au cinéma, une fresque en huis-clos, un film muet hyper expressif

    Et sinon
    text alternatif
    Par le réalisateur de Calvaire, j'étais curieux de voir. Ben pas déçu, c'est moins fantasmatique mais toujours bien barré quand même. Si Lucas reste constant dans la justesse de son ambiguité malaisante, Lola Duenas est absolument parfaite dans le rôle de la femme folle amoureuse (au sens propre).



  • conseil freako:
    text alternatif

    text alternatif



  • :o



  • la reco n' roll en noir et blanc passque c'était mieux avant. bisou @granturismo

    text alternatif

    text alternatif



  • Je vous propose de passer votre chemin si vous vous demandez ce que vaut Il Miracolo sur Arte.



  • text alternatif
    Autant Mocky m'insupporte, autant ses films se laissent regarder. Faut dire qu'avec Bourvil, Poiret et Blanche, difficile de ne pas succomber



  • indeed, mais là, il faudrait qu'il songe à casser sa pipe hein.



  • 2 chouettes découvertes qui n'ont rien à voir
    text alternatif
    RED STATE
    En plus du combo toujours gagnant d'acteurs gigantesques Goodman/Leo/Parks (les seconds rôles sont bien aussi), on est sur du feel-good movie de l'angoisse plutôt plaisant. Moins délirant que Rodriguez ou Tarantino, mais bien efficace quand même, ca dézingue de partout en étant drôle (mais pas que, le sujet pris sérieusement est quand même un brin flippant). Un film indé qui n'a rien a envier à ses grands frères, parfaitement maitrisé.

    Et absolument rien à voir
    text alternatif
    LA FEE
    Là on part sur du cinoche poético-drôlatique français, dans la veine de Peretjatko, mais surtout du grand Tati ou de Keaton par moments. On sent que les réals/acteurs viennent du cirque et de la danse (et l'utilisent à point nommé), c'est hyper inventif et poétique sans jamais verser dans la guimauve. En plus c'est filmé au havre, ville sans grand intérêt mais que je trouve hyper cinégénique. Entre comédie burlesque et anticonte de fées, un très bon moment.



  • @yeahrider ce couple est génial (même si la fée est légèrement en deçà)! leur film rumba est d’ailleurs dans les dispositifs scolaires depuis quelques années maintenant.
    text alternatif



  • d'ailleurs, en regardant cette affiche, on a l'impression que c'est du Gotlib.
    text alternatif
    text alternatif



  • @nab Beh je connaissais pas du tout, et ouais, ca envoie grave du pâté. En bonus, leur court "Rosita" est diablement efficace. Bref, je sens que j'ai un filon à creuser de ce côté-là



  • filon, que tu va sécher très vite, car yen a pas des masses des commes ça (d'ailleurs, en contempo, j'en vois pas là)



  • text alternatif
    La mule
    Pour quelqu'un qui fait bien de la merde depuis 10 ans, il a réussi a me réconcilier avec le Eastwood réalisateur, ce vieux salaud. Certainement pas son meilleur, mais on y retrouve le thème doux amer du vieux chenapan en quête de rédemption, sur un ton qu'il maîtrise, entre humour et tendresse, bien moins franchement réac et creux que ces quelques précédents. Y'a sans doute à y redire, mais le terme "revenu de loin" n'est à mon sens pas galvaudé pour parler de ce dernier eastwood. A dire vrai, si ca doit être son dernier, c'est une porte de sortie honorable.

    Sinon, rien à voir comme d'hab'
    text alternatif
    un condamné a mort s'est échappé
    Quitte à faire dans le superlatif, parlons carrément de chef-d'oeuvre. C'est clinique, âpre au regard, froid, absolument fantastique. Ou quand la forme donne de la profondeur au fond, un travail sur le plan et le son qui donne un résultat hyper dense a partir d'un canevas hyper ténu.
    A noter, le bonus du DVD avec l'interview de Dumont, dont je comprends désormais mieux les influences.



  • même si j'ai de l'affection pour Eastwood réalisateur, je trouve qu'on en fait des caisses. pis son dernier qu'est vendu comme un thriller et finalement on sombre dans un drame "quelconque" avec une pincée de rédemption car ça marche toujours.
    le dernier que j'ai aimé du bonhomme, c'est high plain drifter. baroque et entier.
    text alternatif

    sinon, jsuis allé voir ça :
    text alternatif
    premier film de Boots Riley qu'est plutôt pas mal frais malgré le sujet.



  • L'homme des hautes plaines c'est le meilleur, de tous.
    J'avais jamais vu La porte du Paradis, quelle claque !! Un chef d'oeuvre



  • text alternatif
    j'ai vraiment passé un bon moment avec ce truc.



  • Je viens de voir "Vice". C'est un film de 2h avec des types en costume qui parlent dans des bureaux. D'une on voit pas le temps passer et de deux en sortant de la salle on comprend un peu mieux d'où viennent l'Amérique et le monde d'aujourd'hui. Sur le plan narratif ça emprunte parfois (et pour le meilleur) à la BD didactique, vous verrez.
    Bref, ce biopic de Dick Cheney est bien rafraîchissant sur le fond (au sens de rafraîchir la mémoire) et sur la forme.

    Et ça donne envie de voir l'inaperçu "The big short" de la même équipe.



  • C'était très bien "The Big Short". Faut avoir pris un grand café avant par contre, et pas être en lendemain de soirée.
    (et globalement tous les films d'Adam Mc Kay sont super)



  • ils sont vraiment dans une autre réalité ces cons...
    text alternatif



  • text alternatif

    je me suis fais celui là avec Nao qui a 6 ans.....
    plus fort que Spiderman, Harry Potter et autres StarWars !
    je l' avais vu qu' une fois, à sa sortie en 81, éloge du pet et de la picole.....



  • Certain diront cliché, mais l'histoire est belle, émouvante. De très bon acteurs, des panoramas superbes et des belles voitures. Franchement a voir !

    text alternatif



  • Je me suis complètement fait avoir. J’ai passé deux bonnes heures à me faire bercer par les deux acteurs.
    Sur le chemin du retour, bim, quelle niaiserie sans fond ... pas grave je l’oublierai vite.



  • putain, ces cinémas qui te vendent de la séance premium et qui omettent sciemment de prévenir le public que la copie à un souci connu. exemple> Alien qui est en scope est diffusé en 1.90 (pano batard) suite à un labo pas très méticuleux. du coup, projection en letterbox... j'en des des brouettes d'anecdotes comme ça...
    le cinéma comme expérience collective, mon cul oui.



  • La chute de l'empire américain
    text alternatif
    Souvent présenté comme le dernier volet d'un triptyque de denys arcand, en réalité j'vois pas bien le lien. Là on est sur un pamphlet plus amer sur le capitalisme et ses dérives que sur les errances intra-familiales. Mais ca reste plutôt bon, Arcand sait mener sa barque entre humour et discours politique.

    Sound of Noise
    text alternatif
    Petit ovni suédois d'il y a quelques années, bonne petite comédie foutraque a souhait, sur un canevas assez ténu mais bien enthousiasmant. Des ruptures dans le rythme et quelques passages a vide, mais l'ensemble est plutôt sympa à voir. Ne serait-ce que pour la scène d'intro



  • text alternatif
    Victoria, 2015
    La grosse claque du jour, au delà de la prouesse technique (et pas des moindres) les acteurs sont absolument incroyables sur un scénar haletant. 2h15 d'intensité sans équivalent dont on peine à sortir.
    Un requiem punk à travers Berlin, tragique et magnifique.



  • mais putain, foutez nous la paix avec vos adaptations en "live action" tas de nazes!
    cowboy bebop



  • Raoul Taburin,
    J'ai cru mourir.

    text alternatif

    Vélo ancien, valves dans un croisement de rayons...

    text alternatif

    Pour ses 20 ans, son père lui offre un "vélo de course". En réalité une conversion fixe/single de 2010 "vintage"... (trop dur de trouver un Manufrance en bon état ou un joli vélo d'artisan)

    Les vélos couinent tout seuls, un pf ou une roue avant font des bruits de cassette, l'atelier est grand et vide...
    Le tout dans un film bancal avec des acteurs superbes. Le genre qui hésite entre la poésie, la romance, l'intrigue. En oubliant la mise en scène et... le vélo...



  • Le rêalisateur a avoué que Poelvoorde s'est pété le poignet en faisant une blague avec le vélo. Il était équipé de leviers CX, dans une descente il n'aurait pas trouvé les freins, en les trouvant in extremis il a pilé du frein avant = un bon gros OTB des familles...



  • yop,
    vous n'êtes pas sans savoir que vos films au ciné sont "numériques". ça s'appelle un DCP (digital cinema package). le nommage du DCP a une nomenclature (cf ci dessous)
    text alternatif

    et donc, ce mercredi sort "les crevettes pailletés" (résumé allociné). admirez le nom que lui ont donné le labo qui a géré ce DCP :

    LesCrevettesPD_FTR_F_FR-FR-OCAP_FR_51-HI-VI_4K_UP_20190222_ADS_IOP_VF

    c'est d'une élégance rare...



  • text alternatif
    The dead don't die / Jim Jarmush / 2019
    Derrière la pléthore d'acteurs (dont certains font juste un caméo) se cache une comédie satirique plutôt bien foutue. Jarmush reprend ici les codes archi-classiques et vus et revus du cinéma de zombie pour mieux s'en moquer. Au delà d'un discours global un peu convenu, il tourne autour de ses grigris, l'ambiance rock et crépusculaire de only lovers et la vacuité des petites villes de province de Paterson, pour s'en limiter a ses deux derniers films. A force de répétitions, de personnages tous plus berzingues les uns que les autres, de détails a mourir de rire, et de références en tous genres, il nous propose une farce qui malgré quelques longueurs fonctionne plutôt bien.



  • Hier, j'ai fait le grand écart

    Rocketman / Dexter Fletcher / 2019
    Il pleuvait, j'avais pas mieux à faire, bref, j'ai été faible, j'me suis laisser entraîner.
    Rien à redire, c'est tout à fait conforme à ce que j'en attendais, c'est une purge absolue, une "comédie musicale" redemptrico-puritano-biographique faite avec les pieds, y'a rien qui va.

    Du coup pour me venger, le soir j'ai insisté pour aller voir
    text alternatif
    Le troisième homme / Carol Reed / 1949
    Polar complètement fascinant, tourné dans la Vienne just'après guerre (et ses problématiques d'alors). De vrais morceaux d'anthologie, avec notamment les apparitions hypnotiques d'Orson Welles, des répliques très drôles (ou juste cocasses après coup), une réalisation très moderne pour l'époque (notamment dans les cadrages et les jeux d'ombres), bref, je découvrais le cinéma de Reed, encore une piste à explorer dans le cinoche "ancien".



  • s'infliger rocketman quand ya parasite au ciné, non méo.



  • @nab javou mais c'était question de contexte et d'horaire. Mais parasite est prévu evidemment.



  • Retard ratrappé avec
    text alternatif
    Parasite / Bong Joon Ho / 2019
    Atmosphère étrange, twists qui vont bien, acteurs impeccables, mise en scène classieuse, ton acide a souhait, vraie réussite. Entre comédie satirique, film à suspense, conte social, fable politique, se dégage de l'ensemble une bonne paire de baffe qui te surprend a chaque fois que tu pense avoir trouvé ta zone de confort en tant que spectateur.
    J'ai eu par contre beaucoup de mal avec les rires francs et gras de mes co-spectateurs a propos de certaines scènes pourtant pas des plus cocasses, réaction que j'ai trouvé finalement assez déplacée. Mais peut-être que ca venait de moi qui ne supporte plus les salles pleines.



  • Edith Scob vient de décéder. J'en profite pour vous inciter à voir le chef d'oeuvre qui a lancé sa carrière
    text alternatif



  • Accessoirement , me semble qu'elle avait un lien de parenté avec le cycliste (demi fond) du même nom ..



  • @yeahrider a dit dans [H.S] MOVIES PLAYLIST :

    text alternatif
    La cérémonie / Chabrol / 1995
    Atmosphère étrange, twists qui vont bien, acteurs impeccables, mise en scène classieuse, ton acide a souhait, vraie réussite. Entre comédie satirique, film à suspense, conte social, fable politique, se dégage de l'ensemble une bonne paire de baffe qui te surprend a chaque fois que tu penses avoir trouvé ta zone de confort en tant que spectateur.
    J'ai eu par contre beaucoup de mal avec les rires francs et gras de mes co-spectateurs a propos de certaines scènes pourtant pas des plus cocasses, réaction que j'ai trouvé finalement assez déplacée. Mais peut-être que ça venait de moi qui ne supporte plus les salles pleines.

    J'y ai pensé touuuuuut le temps. Le mec a su refaire du Chabrol avec sa patte et son monde. C'est tellement bien.
    Après j'aurai apprécié un peu de fantastique, histoire d'appuyer le malaise.

    Quant aux rires, on a ri aussi, pas tant, c'est toujours plus agréable que la bouffe ou les téléphones.



  • Ha ben tient puisqu'on parle cinoche coréen et "fantastique"
    text alternatif
    The Strangers / Na Hong Jin / 2016
    Croyances, surnaturel, étrangeté, ambiance bien craspec, très bon.

    text alternatif
    Confession of murder / Byeong-gil Jeong / 2012
    Un scénario plein de rebondissements (quelques ficelles un poil grosses), rythme soutenu, mise en scène hyper travaillée, vraiment un chouette polar



  • Les policiers asiatiques c'est toujours un régal !!



  • @BOUHh a dit dans [H.S] MOVIES PLAYLIST :

    Les policiers asiatiques c'est toujours un régal !!

    J'ai jamais gouté



  • text alternatif
    La femme de mon frère / Monia Chokri / 2019
    Malgré un propos globalement assez gentillet, c'est un chouette moment. Les acteurs sont cool, c'est drôle, sensible, touchant, questionnant. C'est très dans la veine de Frances Ha, c'est assez inspiré par Dolan pour la forme (la réal a joué dans ses films) et le cinoche de Arcand dans le ton, mais pour un premier long c'est assez maîtrisé et l'ensemble reste très agréable, avec quelques trouvailles et séquences vraiment chouettes. Ca révolutionne pas le genre, mais c'est plutôt bien, entre humour féroce et lettré et mélancolie brute

    text alternatif
    Le daim / Quentin Dupieux / 2019
    A nouveau bien débile, ce coup-ci le quasi huis-clos se passe en extérieur, 2 acteurs, un scénar moins sophistiqué que d'autres de ses films, mais quand même un résultat vraiment cool. Comment faire 1h15 de film a partir de pas grand-chose, pour arriver à pas grand chose mais que ca tienne quand même la route et que ca dise des choses au delà de l'absurde apparent, résolument ce mec m'épate. Finalement, je crois que Dupieux nous renvoie face à notre propre absurdité, et c'est diablement malin.



  • merci champion d'entretenir le fil!
    sinon, autant je plussoie la ref Frances Ha, autant t'as le droit de nous foutre la paix avec cet escroquerie de Dolan.
    merci, bisou.
    ps pour les parigots : l'été, c'est les retros dans les cinés de la rue des écoles; foncez ya du Risi et du Harryhausen en ce moment.



  • Y en a ici qui ont vu "en liberté !" ? Je serais curieux d'avoir vos avis.
    Je n'était pas allé le voir en salle suite à des des retours mitigés, je l'ai finalement vu hier et j'ai adoré ! Poétique, burlesque avec des scènes qui m'ont fait beaucoup rire et un casting au top. Mais je comprend que tout le monde n'accroche pas


Log in to reply