Road to ruin, PBP 2019



  • Nan, mais faut deja l’atteindre la boulangerie !



  • sucer des roues sous la pluie, c'est encore moins agréable
    j'étais donc prêt à partir à la l'heure dite
    c'est effectivement en allant à la boulangerie que j'ai vu la quantité d'eau qui tombait du ciel
    et je suis retourné me coucher !

    chapeau à vous les gars



  • Au moins il était frais à l'arrivé @GrecKo :D

    @ceramique t'as eu tort on s'est bien amusé malgré le temps :)



  • text alternatif
    #crado2famille

    J'ai commencé à faire des trucs sur le SingleBe 3 ans plus tard. Je crois que j'ai tout, à part les pédales. Enfin tout, ou presque, bien sûr la mécanique vélo ça peut jamais bien se passer, le collier de dérailleur que j'ai commandé est trop gros, j'avais oublié la notion de compresseur pour fourche carbone, les freins à disques c'est totalement nouveau, apparemment il me faut même un adaptateur pour passer du standard PM au standard PM à l'avant et IS à l'arrière sinon tout va bien.
    Je suis moyennement convaincu par le collier silver et le vert de la selle. Mais qui s'intéresse encore de nos jours à des basses considérations esthétiques ? :D

    étape 1
    #cradovision1jour#cradovision#toujours



  • @spraynasal challenge toi pour le terminer pour dimanche prochain.
    Il est trop cool.



  • @wapdawap ça risque d'être chaud ! Mais si j'y arrive ça serait la deuxième fois que je finis un montage la veille d'un MMH :D
    Tu prends le G1 ?



  • J'avoue que ça fait tache le collier argenté sur un beau vélo comme ça. Je suis jaloux de tes pattes arrières, celle de mon bike sont moches!
    Rival pour le reste du groupe ?
    Et tes roues c'est quoi ? Pas de dynamo ?



  • @spraynasal aucune idée encore. Tu fais G1 toi? Je ne sais pas quel vélo je prend non plus...



  • @GrecKo : dérailleurs Force et manettes Rival !
    Les roues ce sont des DT R23db, dynamo si mais pour l'instant pas de budget :) Faudra que ça soit fait pour Rennes Brest Rennes par contre !!
    Il y a ça qui traîne : https://www.troc-velo.com/roue-roue-disque-normale-mavic-xm319-1-1-2025981.htm
    ça doit être vendu, mais bon affaire même si c'est pas du luxe !

    @wapdawap : oui G1, après au retour en verra en fonction de la météo et des gens... s'il fait moche je suis pas du genre à rester traîner dans un troquet à sentir le chien mouillé :p



  • @spraynasal surtout en fonction de la taille de la pizza ;) Ca roule pour le groupe. Je viendrai sans doute avec vous du coup à l'aller.
    Idem faudra voir qui il y a et le temps surtout.



  • T'as appelé pour la bonne affaire ? c'est juste le prix de la dynamo ;)

    Pour dimanche, un G.O. m'a promis/juré /craché qu'il ferait beau ;)
    G2 pour moi, s'il fait beau, et que vous ne vous enfuyez pas comme à votre habitude quand on se colle des mousses, on pourrait faire le retour ensemble ?



  • Gérable pour le retour sieur @ceramique :)



  • Moi, G2 aussi, car je veux bien venir, sauf si c'est pour faire du sport !!!



  • TDLR; J'ai pas arrêté de faire du vélo, mais je préfère vous épargner la platitude des sorties sans anicroche. Hier j'ai fait du vélo et ça s'est mal passé.


    Ce weekend je devais aller poser un parquet avec des amies de ma femme à côté de Blois. Comme je n'avais pas pu réaliser le Rennes Redon que j'avais prévu jeudi à cause du verglas, j'ai dit, hey mais en fait si je rentrais à vélo ? C'est un peu comme de l'extended commuting quelque part. En partant un peu avant vous, aux environs de 5h du mat, on devrait arriver à peu près en même temps vers 18h !

    Du coup, samedi on a posé le parquet, on a bu des coups jusqu'à 1h du mat et à 5h20 le réveil a sonné. Le bruit de la pluie sur le toit a quelque chose d'inégal tout en gardant une régularité sans faille. Je m'habille quand même, je prépare mes affaires, je craque mon cuissard, ce qui laisse mon grand glutéal droit à la merci des regards indiscrets, je trouve un short de fortune que j'enfile par dessus, je mets une paire de chaussettes de ski de ma femme, tant pis si la marque du talon arrive sous la voûte plantaire, mes orteils on été formels : "on te prévient si tu repars avec tes Castelli de mi-saison même les mérinos par dessus t'es mort". Tout est prêt, en voiture Simone ! 2km plus tard j'ai déjà envie de faire pipi pff. Il fait 2°, le vent d'est qui soufflait depuis deux semaines a décidé brusquement de faire demi-tour.

    Y a de la grosse goutte dehors, bien dodue, il m'a fallu 3 hectomètres pour avoir les pieds mouillés, 1 village pour commencer à faire floc floc et 2 villages pour que mes gants commencent à dégouliner de l'intérieur. À la lumière de la lampe je vois la traînée d'eau suivre l'imperturbable mouvement de rotation de la roue avant, alors que je traverse Autrèche je me dis que ça finira bien par s'arrêter, à un moment ou un autre il n'y aura plus d'eau à déverser, bordel !!

    Au fur et à mesure que j'avance la pluie redouble d'intensité ou bien devient battante, je pense que sur l'autoroute je serais déjà à 100 avec les essuie-glaces à fond. J'ai du mal à m'extasier devant la beauté de certains lieux (notamment un beau châtal à l'entrée de Reugny), je prends quand même le temps de m'arrêter devant les panneaux de villages aux noms rigolos (Monnaie p. ex.), j'essore mes gants au passage. J'ai de plus en plus de mal à les remettre, mes mains sont dans un état de tétanisation avancé, je n'ai plus de force dans le mains.

    Monnaie sous la pluie

    Je m'arrête aussi pour prendre en photo le panneau de Hommes mais j'aurais jamais dû tellement je galère pour réenfiler mon gant droit. J'arrête pas de faire pipi ce matin, dégrafer le short de merde que j'ai dû prendre est un calvaire, remonter la fermeture éclair aussi, avec mes mains engourdies des phalanges distales jusqu'au début du cubitus. Je bois pas tant que ça, je comprends pas, je m'hydrate peut être par osmose, avec la pluie qui tombe ça devient de la dermopotomanie !

    Hommes #cradovision

    Le relief n'est pas spécialement exigeant mais les faux plats montants sont interminables, je n'ai plus assez de force dans les mains pour passer les vitesses, les pignons descendent mollement, et ne montent presque pas, encore des pauses pipi, les routes boisées font chuter les températures brutalement, c'est suffisant pour refroidir encore plus si c'était possible, l'eau qui imbibe (short) l'intégralité de mon existence. Les kilomètres défilent mais pas aussi vite que je le voudrais. À la frontière du Maine-et-Loire je suis accueilli par une voiture de gendarmes qui m'asperge copieusement en me dépassant ainsi qu'un vent qui forcit davantage. J'espère trouver refuge dans un peloton du dimanche, mais personne, ils ont dû voir qu'il y avait de la pluie dehors, malins les mecs.

    À la sortie de La Lande-Chasles la pluie s'arrête, ça fait du bien après 5h sous une pluie aussi continue qu'une fonction polynomiale. Je commence à trembler sur mon vélo, j'essaie de taper des sprints, mettre le grand plateau qui veut pas monter, rien n'y fait, je reconnais les routes du 200 de Beaufort-en-Vallée, je me rue sur le premier troquet ouvert, il est pas loin de midi, j'espère qu'il y aura à manger.

    Bien sûr il n'y a pas à manger. Je me prends un chocolat chaud, puis deux. J'engloutis sans grande conviction des graines de soja grillées qui traînent dans ma poche arrière. Je sors mes affaires de rechange de la sacoche de selle, je demande au pilier de comptoir le plus proche de détacher mon casque et ouvrir la sacoche après avoir essayé en vain de déclipser la fermeture. Je vais aux toilettes pour me changer, crotte elles sont dehors c'est mort, je dois me résoudre à changer mon maillot et ma veste derrière une pile de caisses de bière vide, aussi discrètement que possible, ça fait du bien un peu de sec et de chaleur. Je me réchauffe tant bien que mal, je dois me résoudre à ne pas changer de chaussettes, la patronne commence à mettre les chaises sur les tables tout autour de moi (je suis resté presque une heure dans ce rad au final !).

    Je remballe mes habits mouillés, je préouvre mes 4 dernières barres, on sait jamais, si je venais à perdre l'usage de mes mains je pourrai toujours manger. Je sors mes deux gants gauches et repars. Je chope au vol les invendus de la dernière boulangerie ouverte, la vendeuse me gratifie de son regard le plus désapprobateur, tout ça à cause des traces d'eau que je laisse sur mon passage alors qu'elle s'apprêtait à fermer et que le sol était propre, franchement !

    Je reprends la route sous un vague soleil, la météo alterne entre rafales, averses et soleil, ou un savant mélange des trois. Je commence à faire des conneries à prendre les embranchements dans le mauvais sens, je suis fatigué de ce temps pourri, je commence à sentir la pose du parquet dans les ischio-jambiers (en fait non, je la sentais déjà à la fin de l'Indre-et-Loire mais c'est pour l'agrément du récit, NLDR), à La Daguenière je m'abrite dans le même putain d'abribus que la dernière fois, je prends le grain quand même vu que le vent souffle vers l'intérieur de l'abribus. Le soleil revient en même temps que je reçois un texto encourageant de ma conjointe, ça me requinque un peu et je me dis que j'irai jusqu'au bout dussé-je rentrer à minuit !

    j'arrive aux Ponts-de-Cé . Je prends la mauvaise direction et après avoir traversé le pont sur l'Authion je crève de l'arrière. Avec les doigts gelés je galère un peu à remettre le pneu, du coup je pince la chambre, narmol. Pas de panique chères lectrices, j'en avais ramené deux ! Je remets le tout, je gonfle, je repars. C'est un peu mou mais ça le fait, vu la moyenne en cours c'est pas ça qui va me faire aller moins vite ! Je traverse la zone industrielle de Saint-Gemmes, puis on m'annonce par l'intermédiaire d'un panneau jaune que le pont de Bouchemaine est fermé jusqu'au 15 octobre inclus. Cela implique pour moi une déviation de 20km, mon moral en prend un grand coup à seulement 89km de chez moi. Contre mauvaise fortune bon coeur comme on dit, ça tombe bien niveau cardio je suis en forme malgré les jambes qui se rebiffent. Shut up legs !

    Crevaison aux Ponts-de-Cé

    Je fais la pancarte Angers sans grande conviction, tout seul c'est plus facile de les avoir ! C'est en traversant le boulevard Jacques Portet que l'inénarrable arrive et avec lui la sensation bien connue de rouler sur la jante. Allô ? Vous en êtes où ? Ça vous dit pas un petit crochet par Angers ? Il est 15h37. Dans le froid j'ai attendu, mais ceci est une autre histoire, qui sera contée une autre fois.

    J'ai abandonné pas loin de l'endroit de mon dernier abandon, mais un jour je le finirai ce putain de trajet !!

    https://www.strava.com/activities/1435972126
    https://www.relive.cc/view/1435972126



  • RES-PECT ! 👍



  • @spraynasal a dit dans Road to ruin, PBP 2019 :
    [...] une pluie aussi continue qu'une fonction polynomiale. [...]

    C'est beau.



  • bravo pour cette sortie (surtout sous ces conditions)
    ;)



  • Quand je lis ca, jme dis qu'il ne faut pas te sentir seul, sache que nous sommes là, les bras ouverts, nous t'attendons.
    Rejoins nous !



  • le guerrier !



  • Bravo pour le courage et le récit hilarant ! La dermopotomanie 😁



  • respect!
    appelles quand t'es dans cette humidité! je serai venu attendre avec toi!



  • Eh bien! Le mental du spaynasal c'est quelque chose!



  • Se déshydrater par osmose... Génial!



  • Par cette pluie, crois que je me serais fait plaisir d'uriner sans poser pieds à terre et sans rien déballer. Pratique et et bien plus chaleureux ! :)



  • Merveilleux, y'a pas d'autre mot. Plus tu m'as foutu de bonne humeur pour la journee :thumbsup:



  • @La-Pieuvre si tu regardes bien la dernière photo de l'autre côté du top tube il y a un autocollant scarm qui m'accompagne en toutes circonstances (j'avais aussi la gapette dans la sacoche mais je n'ai pas eu l'occasion de l'utiliser) !
    @bikibike tu as bien raison mais sur le coup je n'y ai pas pensé :(
    @RuralCyclo au contraire j'ai trouve que j'ai faibli, j'aurai dû finir avec le pneu plein de feuilles !!
    @Bevin arrête, j'avoue qu'à un moment j'y ai pensé mais il fallait que garde mes derniers points de dignité pour me faire détacher les casque par un inconnu !

    Merci à tous pour les com's !



  • c'est quand même un sport de cons, big up gros





  • Avec ce qu'il a pris dans la gueule dimanche, il peut changer de pseudo !



  • @MK90 :
    text alternatif

    @Cipitized Je me suis bien aéré comme qui dirait :p Heureusement que @ceramique était là pour prendre le vent avec moi !

    D'ailleurs il faut que je t'envoie la trace Strava, mais vu que le début est pas pareil tu découperas !



  • Ouais, moi, je ne suis pas non plus à 20 bornes prêt. T'en fais pas! Même la moyenne je m'en fiche un peu.

    Promis, je ne te pique pas tes kom sur le gpx !



  • Un gros potentiel pour la degueulasserie en vélo, tu bosses dur ou c'est juste un talent naturel, un don pour faire des saloperies sur la route. Bravo tu mérites.



  • TDLR; J'ai fait un 200 express avec le copains. J'en ai encore mal aux pattes.


    Le 7 avril dernier avait lieu le traditionnel BRM 200 de la section cyclo de l'USSH. On y a participé avec @wapdawap et @GrecKo. Le trajet est très sympa, il est essentiellement plat et traverse le Pays de Retz et le canton challandais. À 7h30 tout le monde décolle, ça part doucement puis arrivant au canal de la martinière ça accélère d'un seul coup, et pour cause on a avec nous une armée de triathlètes, un papy ancien coureur, l'anglais de Vertou ancien coureur également et deux jeunes coureurs en 3e catégorie, dont un qui vient de faire une cure de globules rouges au pied du Ventoux et un autre qui vient d'Ancenis (j'en conviens c'est moins bandant). Ça slalome dont tous les sens entre les nids de poule, la moyenne augmente assez vite et on a déjà quitté le premier checkpoint. Le vent se lève, je vais devant pour prendre quelques relais, papy ancien coureur propose de faire de relais courts mais rapides, très vite je me retrouve à devoir monter à 37km/h juste pour prendre un relais, les triathlètes trouvent que ça roule un peu vite. Au détour d'un marais je profite de l'inattention générale pour gagner le premier sprint intermédiaire, puis je passe derrière, devant c'est trop pour moi si je veux aller au bout.

    Les triathlètes continuent de râler mais le rythme est toujours soutenu, je crois que @GrecKo commence à avoir du plomb dans l'aile, Apremont arrive à point nommé et avec elle la pause midi pour tout le monde. Je réussis à avoir la pancarte à la ruse. Un type demande s'il y a un repas organisé le midi, ils prend un gros regard scarface dans la gueule, il a compris, il s'enfile tout de même une canette de 8.6 pendant la pause. Un cyclo qui est en poursuite du groupe depuis Beauvoir-sur-Mer nous rejoint, mange au lance pierres, finit le coca de @GrecKo et repart avec nous, il me racontera plus tard sa prothèse de hanche. La digestion c'est toujours un peu difficile pour moi, j'essaie de pas trop manger... quelques bornes plus tard j'ai mon bidon isotherme qui se fait la malle, je m'arrête, je ramasse, je pars en chasse patate déjà en train de me dire que j'allais finir tout seul cette affaire, heureusement le peloton avait ralenti et j'ai réussi à les rattraper quelques kilomètres plus tard. Par contre le bidon est mort. On a le vent favorable, je commence à être en difficulté, les triathlètes ont assez de jus pour continuer à râler abondamment à l'arrière du peloton et à passer devant moi quand je suis distancé dans les faux plats montants. On effectue le dernier contrôle à Saint-Lumine-de-Coutais, je commence à prévenir que l'allure commence à être difficile pour moi et que s'il y en a qui sont motivés pour faire un groupe moins rapide. Est-ce qu'on a vraiment besoin de rouler à 36 sur un BRM ? @wapdawap me dit que ça va le faire t'inquiète, les râleurs décident de passer devant pour maîtriser l'allure, mais ça dure pas longtemps et les coursiers reprennent les commandes. L'anglais de Vertou vient m'abriter à chaque fois que je décroche, faut voir ce qu'il envoie comme watts à son vélo, à chaque fois qu'il se met en danseuse ça fait swoosh et t'as l'impression que le pneu va entrer en fusion avec le bitume.

    J'ai un gros coup de mou entre Brains et La Montagne, je laisse filer le peloton, ça me permet de reposer un peu les muscles et revenir au train avant l'arrivée au bac d'Indret, j'ai l'impression d'être le seul en difficulté. Les gens sont un peu plus détendus après la traversée en bateau. Je fais le sprint de la dernière pancarte (quand même 😉), ensuite je finis en slip les 80 derniers hectomètres, @GrecKo et @wapdawap sont plutôt frais. On a fait 200km à 30km/h de moyenne, 8h service compris. J'espère qu'ils vont pas me faire la même sur le 300, bande de thouarés !

    https://www.strava.com/activities/1494608743
    https://www.relive.cc/view/1494608743



  • 29 sur le 300 @spraynasal?



  • Je vois marqué 29,3 km/h moi. T'essayes de nous la faire !

    Putain, belle moyenne tout de même !



  • @GrosNaze : C'est parce qu'il y a le trajet entre chez moi et le point de départ (j'ai oublié d'arrêter) et j'étais à peine à 23 en arrivant au local du club !



  • @spraynasal a dit dans [Road to ruin, PBP 2019] :

    TDLR; J'ai fait un 200 express avec le copains. J'en ai encore mal aux pattes.
    […]
    On a fait 200km à 30km/h de moyenne, 8h service compris.

    Hébé dis-donc… o_0

    Et tout ça sans souci ni technique ni gastrique ni météorologique ni de ganterie ?!

    text alternatif



  • @MK90 Rien à part le bidon qui se fait la malle. J'avoue que pour me prémunir de tout risque j'ai laissé ma gapette SCARM à la maison (oops)



  • bien !! ;)



  • Les galères précédentes t'ont rendues fort comme un roc !



  • @wapdawap : tu veux dire qu'on réduit de 1km/h la moyenne par tranche de 100km ? :p
    @cov : comme un roc c'est vite dit, mais en tout cas au moins il y a du progrès !



  • Toutafé @spraynasal.
    Cest @elyasmina qui la dit apres sa flèche Velocio.
    Plus tu roules moins vite, moins tu roules plus loin, moins tu te sents plus mieux.
    Du moins cest ce que j'ai traduits.
    Alors t'as qu'à voir.
    On va pas lambiner :)



  • Fabuleux @spraynasal, surtout que l'hiver dernier n'est pas si loin!



  • Du coup, ca me fait flipper de venir avec vous sur le 300 !



  • euh ?
    t'inquiète, quand tu me verras avancer, tu flipperas encore davantage



  • Ce soir, je ne fait rien... Mais j'ai pas de casque, c'est con... ou pas!



  • Hey, on a fait le BRM 300 de Thouaré/Loire le weekend dernier ! Y avait @wapdawap, @Cipitized, @GrecKo, @ceramique et moi-même. Il y a en plus un mec qui n'a pas lubrifié sa chaîne et un autre qui fait un bruit horrible avec sa chaussure qui frotte sa manivelle à chaque tour. Malgré les bruits parasites ce brevet s'annonce très sympathique, faisant un tour du vignoble des Coteaux du Layon. Je comprendrai plus tard pourquoi ça s'appelle comme ça ! Aucune feuille de route n'est distribué au départ. Si ça c'est pas de l'aventure !

    Comme d'habitude ça part pas trop vite, puis ça accélère petit à petit, @wapdawap passe très vite devant, lors de la montée de Botz-en-Mauges, ça temporise un peu le temps que les derniers finissent, mais pas tant que ça, je ne vois plus @ceramique dans les roues. Le brevet comporte environ 2300m de D+ dont 1700 sont concentrés sur les 160 premiers kilomètres ça me fait un peu mal !

    Le premier point de contrôle est un ravito des orga à Saint-Lambert-du-Lattay, je n'avais jamais vu ça ! J'ai à peine le temps d'aller au toilettes que les gens veulent déjà partir, je discute avec une dame qui n'a jamais fait de triathlon mais qui fait des iron man, elle me dit qu'elle ne savait pas nager, mais qu'elle avait appris à la piscine municipale et en suivant des tutos sur youtube, j'admire les gens qui sont capables d'une telle force de volonté. Elle ne repart pas avec nous après le premier contrôle. Je ne discute plus tellement, à cette vitesse là de toute façon mon organisme ne peut que répondre par des grognements ou des hochements de tête. En passant par Cléré, je me dis qu'il serait temps qu'on s'arrête un peu, les faux plats descendants ne sont plus le moment de récupérer, mais d'accélérer, comme d'hab je subis les accélérations puis je reviens au train, dure dure la vie de diesel milieu de gamme !

    Une crevaison est déclaré à l'entrée d'Argenton-l-'Église, timing parfait c'est la pause tampon. Sinon c'est moi qui ai crevé !! Ces putains de Conti son trop durs à enlever, Sergio se démonte un doigt en essayant de l'enlever sans démonte pneus, un gars de La Rochelle me prête les siens, je n'y arrive pas avec les miens. Je trouve l’agrafe qui m'a troué la chambre, je remets ça en place, @GrecKo me prête sa super pompe qui peut monter à 6 bars, quelqu'un fait tamponner ma carte à ma place, @wapdawap m'achète un croissant aux amandes et prend le relais de la gonflette au moment où l'acide lactique envahit mont deltoïde droit. Les "barons de l'ultra" comme ils s'auto-nomment s'impatientent, je fais au mieux, je gobe le croissant, mais je suis obligé de faire pipi à la sortie du bourg, je rattrape le groupe tant bien que mal, on prend direction Verrie, quelqu'un dit "oui c'est par là, Verrie good", à l'intention de l'anglais de Vertou (voir les épisodes précédents), ça me fait rire, je m'en veux, un watt dans les zygomatiques c'est un watt de moins dans les jambes !

    Pendant que Blondie is hanging on the telephone, I'm hanging on the back of the bunch, le glas sonne à Louerre, au km 190, je laisse partir le groupe, puis je me cale à 20km/h et j'avance. Quelques kilomètres plus tard je retrouve Marcel, militaire à la retraite dans le civil, il a calé aussi, il me demande si j'ai le parcours, j'ai le gps j'ai dit, on fera au mieux. On avance, il est en galère aussi, il a moitié des spasmes dans les jambes à chaque fois que ça monte, il fait l'ascension du col d'Ardenay en tête, après une descente plus ou moins rapide on retrouve Saint-Lambert bien lattés pour le ravito, on croise @GrecKo qui a lâché aussi, notre grupetto est au complet. Je suis KO, je fais une razzia sur le ravito dans l'espoir de ne pas finir trop mal. @GrecKo est quand même encore en forme et fait le tracteur jusqu'à Chalonnes-sur-Loire, on s'arrête pour un tampon, deux cocas et un allongé.

    Je crois que ça nous a fait du bien, on accélère autant que possible entre Chalonnes et la patrie de Julien Gracq, à partir de là je me sens un peu revivre et j'enchaîne les bosses de fin assez bien, sinon vite du moins avec des bonnes sensations, le pont de Mauves est si près, on compte les kilomètres qui nous séparent de la fin, le passage par le bourg de Thouaré est fermé, les gars ne veulent pas suivre la déviation, alors je monte sur le trottoir contrevenant à toutes mes convictions sur le code de la route. Nous arrivons à destination 12h et 50mn après le départ. @wapdawap était déjà arrivé depuis 1h, @Cipitized et @ceramique sont arrivés un peu après, ce dernier était assez frais et content d'avoir fini !

    https://www.strava.com/activities/1537382876
    https://www.relive.cc/view/1537382876



  • Well done :)
    Moi aussi le bruit de chaîne non lubrifié me faisait péter un câble. J'ai voulu lui dire au gars et je me suis retenu. J'aurais pas été aimable je crois ^^.
    La chaussure c'était plutôt bien glauque comme couinement.



  • @spraynasal a dit dans Road to ruin, PBP 2019 :

    Si ça c'est pas de l'aventure !

    Oh l'autre comment il troll l'ami @Cipitized !



  • Ca me touche meme pas !!!

    @ceramique a suivi au maximum le G1, et ca fait plaisir. J'ai eu a l’alimenter un peu, il ne pense pas a manger avant les besoins, mais j'ai quand meme envie de l’emmener sur le 400... Qui est chaud?

    Ah, sinon, j'ai réussi a m'embrouiller avec un ancien qui s’était mit dans le rouge a vouloir tracter... Mais qui voulai pas prendre ma roue sous prétexte que je n'ai pas trop de pitié.
    Ah, et j'ai failli me latter avec un gars juste derrière car il m'a fait un refus de priorité... Avec son BUS ! S'attendait pas a se faire bloquer par un gros barbu à vélo!

    Sinon, j'ai bien aimer les petites bosses moi!



  • J'avoue @ceramique il a roulé au talent sans souci, costaud le mec !!
    @Cipitized lequel 400 ? Faut pas que tu l'emmènes sur celui d'Angers, il doit me prêter sa roue dynamo mais il ne le sait pas encore :D



  • Vous faites le 400 de Thouaré alors ou quoi?

    J'y ai pas fait le 300 parce que je m'y suis pris trop tard, à la place j'ai fais le 400 de Ménigioute...



  • Ouais, celui de thouare le 19... Ca fait deux trucs qu'il ne sais pas !



  • le 400 qui passe chez Juju ?



  • Perso ce sera Angers pour le 400.



  • Pour moi aussi ça sera le 400 d'Angers @RuralCyclo



  • Chez juju ??
    C'est quand Angers ?
    C'est un problème de faire les deux ?
    Pourquoi une roue dynamo ?



  • JuJu le chauve à casquette qui loge sur le chemin du brm 400 d'angers



  • Nan, je vois pas !

    Il passe aux lucs ?



  • Pareil le 400 ça sera à Angers
    http://www.rc-anjou-asso.fr/crbst_120.html
    Samedi 26 mai à 16h

    Et le mec qui couinait apparemment il avait lubrifié sa chaîne la veille. Il a peut-être confondu le flacon d'huile et celui de white spirit.