Review Eclairages et Lumières à vélo



  • @MK90 Ouais, à piles, à l'ancienne tavu. Ce serait pour le commuter j'envisagerais la modernité, mais là c'est pour la randonneuse légère, donc j'privilégie la fiabilité/autonomie/possiblerechargementenrasecampagne



  • Aaah, OK !

    [troll]
    Tiens, ça me fait penser, vu récemment sur un autre forum :

    text alternatif

    Lampe à acétylène NOS (!) de 1910.
    "Question fonctionnement, c'était assez simple.
    Cette lampe comporte un petit réservoir d'eau et en dessous de celui-ci
    un autre récipient dans lequel on place des petites pierres de carbure de calcium.
    A l'aide d'un pointeau de réglage l'eau coule en goutte à goutte sur les pierres
    qui vont alors produire de l'acétylène. Ce gaz arrive à un bec qui permet d'obtenir
    une flamme. L'autonomie est d'environ trois bonnes heures."

    Eh bah voilà @yeahrider, t'as plus qu'à mettre qq morceaux de carbure de calcium dans le spoches de ton jersey !
    [/troll]



  • @MK90 je crois que t'as saisis l'essence de gayrider. mais bon, il trouvera encore le moyen de tergiverser...



  • Mais est-ce que la transpiration sur le carbure de calcium produit de l'acétylène ?



  • @spraynasal a dit dans Review Eclairages et Lumières à vélo :

    Mais est-ce que la transpiration sur le carbure de calcium produit de l'acétylène ?

    La transpiration est un indicateur d'effort trop violent. Je trouve paradoxal de mettre en danger son coeur pour une question de visibilité et donc de securité.



  • @brigadier au fait pourquoi as-tu benné ta Ixxon Space ?


Log in to reply