McLovin - Reports d'été [3/3] - UK BABY!



  • @Dcls Ouais, c'est pas génial, au bout de quelques jours, j'avais la marque des sangles sur le torse...



  • 2e étape : Sandgate - Hastings
    text alternatif

    La veille, on s'est fait grosso-merdo 100 bornes, plus 2h30 de train, plus 2h de ferry... la journée a été bien rempli mais c'est ici que commence le dépaysement.

    On va longer la côté avec pour point de repère Dungeness (à la pointe) puis Rye et enfin Hastings.

    Sandgate au petit matin
    text alternatif

    En checkant le tracé, je vois sur le net que Dungeness vaut un petit détour. C'est une pointe de terre un peu désertique d'où la mer s'est retiré ses 50 dernières années...Y a des bateaux échoués apparemment.

    On trace le long des plages. Je kiffe! Ayant vécu quelques années en Ecosse, j'ai une affection particulière pour les British. Et là, mon affection n'en est que renforcé : tout le monde, promeneurs et cyclistes, t’adresse un "Good morning", ça donne le sourire.

    Pour faire un gros raccourci, la côte sud du Sussex, c'est cabanes de plage multicolores, fêtes à neuneu et jetées...
    text alternatif

    text alternatif

    text alternatif

    L'objectif de mi-journée, c'est de se faire un fish'n'chips à Dungeness. On suit la fameuse National Cycle Route °2 qui alterne entre bord de plage et chemins de campagne. Il y a une chose qui nous intrigue : on croise des rails de chemins de fer mais ils sont cheulou : très rapprochés et petits.

    Puis en s'approchant de la pointe de Dungeness, j'entends un bruit déroutant...comme un sifflement. Quoi? un train à vapeur?
    text alternatif

    Ouais sauf que c'est un modèle réduit (échelle 1/2, 1/3? je sais pas...)

    On trouve un resto où s'envoyer un Fish'n'chips... Ambiance d'habitués...la télé diffuse une carte satellite du channel avec le suivi des passages des bateaux...
    On remonte sur nos bécanes, on se prend une saucée...

    La route de Dungeness et Rye est un peu moins sexy et carrossée...on alterne entre nationale et chemin de gravel, entre les centrales électriques d'un côté et les champs de moutons de l'autre...

    On arrive à Rye vers 16h... Notre hôte de la veille nous a invité à y jeter un œil... paraîtrait que c'est une ville médiévale, que c'est mignon...
    text alternatif

    Long story short comme ils disent : le frérot me fait un de ses plans dont il a le secret...me dit "Je vais voir ça", me laisse en plan avec les vélos et disparaît pendant 30 minutes alors que je venais de prévenir notre Airbnb du soir qu'on arrivait bientôt...du coup on visite Rye en coup de vent... en même temps c'est plus mignon que médiéval...

    On reprend la route...fini la branlette, on attaque les grimpettes !
    Ouch, je m'attendais pas à devoir me taper de telles côtes dans ce coin-là. En fait, dès que tu t'éloignes à peine de la côte, tu trouves de bon petit reliefs et les villes sont généralement calées entre deux reliefs.

    On arrive enfin à Hastings, j'ai mérité une bonne bière mais je suis chagriné... Sur les derniers efforts, mon pédalier a commencé à faire un bruit qui me déplaît fortement...merde, mon boitier va quand même pas me lâcher?!? On est que le deuxième jour, ça pourrait gâcher la fête...

    Avant ça, il y a des priorités ! une douche, un tshirt propre et on trouve tant bien que mal un pub un poil miteux mais qui sert encore à manger passé 20h...
    Ambiance Hastings
    text alternatif

    fin de la 2e étape...



  • super et chouettes photos !



  • Cool ce report ! On attend avec impatience la sélection british des vélos non-respectés ;)



  • La suite ! La suite !



  • J'aime beaucoup les photos, merci !





  • Troisième jour : Hastings-Brighton

    La veille, en discutant avec notre hôte Airbnb, elle nous a dit que ça lui arrivait de faire Hastings Brighton en vélo mais que la dernière partie était ardue et sans intérêt et donc qu'elle prenait le train à Seaford pour faire cette partie du trajet... Après les grimpettes de la veille et mon pédalier qui craque j'ai pas très envie de forcer. J'envisage donc cette option.

    Notre route passe par Bexhill-on-Sea, Eastbourne puis Seaford. Nous quittons donc Hastings après avoir fait les provisions du jour. Mon frère remarque une boulangerie, on fait le plein de petites bombes caloriques : des flapjacks, des cinnamon buns, etc...

    A peine sortis de Hastings, on continue sur la fameuse "National Cycle Route n°2" que nous avons emprunté en grande partie la veille. On se retrouve donc sur une nationale où on se fait doubler sans ménagement par des berlines et des camions. De manière générale, dès qu'on a eu à partager la route avec les bagnoles, les automobilistes ne s'embarrassent pas trop avec les distances de sécurité... pas super agréable, surtout que les nationales anglaises sont pire que les françaises et ont souvent de gros nids de poules...

    Je m'arrête à une station service pour regarder la carte et attendre le frère. Débarque alors un gars dans une vieille Rolls Royce qui vient faire le plein. On lui demande si on peut prendre des photos "My pleasure! It's from 1928" puis rajoute d'un œil goguenard "It's very old... and very expensive" Tu m'étonnes, John!
    text alternatif

    Marre de la nationale, on essaie de reprendre les routes de bord de mer. On arrive à Eastbourne. Perso, c'est mon étape préféré du voyage : c'est un Brighton en plus petit.

    Eastbourne est un peu un concentré de tout ce qu'on a pu voir sur notre chemin :

    • des retraités
    • une longue plage de galets
    • des maisons anciennes et des maisons très modernes ( y a plein de maisons d'architectes très design qui côtoient des petits cottages bien old school)
    • quelques "chav"
    • une jetée avec des machines à sous et bornes d'arcade
    • des cabanes de plage de toutes les couleurs
      text alternatif

    text alternatif

    text alternatif

    On loge la plage et au loin je vois un terrain de bowling sur gazon. On en a déjà croisé plusieurs mais cette fois, miracle, des gens jouent ! Et attention, c'est pas la blague, on joue sérieux.
    Ils ont tous leur petite tenue, plein d'accessoires.... dont un chariot à boule qui permet de rassembler les boules sans avoir à faire de flexion du dos.
    text alternatif

    Picnic sur la plage. On fait un tour de la jetée puis on continue sur le front de mer. C'est vraiment mignon et très calme
    On remonte en selle : dès la sortie d'Eastbourne, ça grimpe sec mais on a un superbe panorama
    text alternatif

    Par contre le bruit de maracas se fait de plus en plus menaçant... ça vient du pédalier, aucun doute la dessus... A chaque coup de pédale, mes molets d'acier font crier les roulements... Trop de puissance.

    Ainsi, une fois arrivés à Eastbourne, je n'ai plus la moindre hésitation : je finirais la journée en prenant le train et je vais devoir trouver un magasin de vélos à Brighton. On a encore trois jours de vélos avant de rentrer à Paris et je n'ai aucune envie de me retrouver en rade au milieux de la campagne anglaise ou normande...

    Moins d'une vingtaine de km avant Seaford : des grosses montées et des grosses descentes à 60km/h. A la fin de la dernière descente, on fait une halte. La vue est belle et il semble que l'endroit est une étape touristique. En effet, ça s'appelle la Seven sisters walk... un mini parc naturel qui propose un balade le long des falaises... Le panneau indique que la petite boucle prend 2h... On a pas l'temps, dommage

    On arrive à Seaford... Damn! C'est beau! Il fait beau, il fait chaud, c'est l'occasion idéal : 3 jours que je me trimballe mon maillot de bain! Nique sa mère la mer, je me baigne!
    text alternatif
    text alternatif

    L'eau est fraîche mais bordel! ça fait du bien. Avant de me jeter à l'eau, un groupe de personnes passe à côté de moi, une dame, la plus agée du groupe, me lance :
    " Are you really going to swim?"
    Moi : "Bah ouais ma gueule, on craint degun! c'est pas tes petites vagues de fiotte qui m'font peur"
    Réponse :" Alright darling, we'll watch after you "
    Tant de sollicitude me touche, ils sont vraiment bienveillants et polis ces anglais.

    Je sors de l'eau, me sèche et tente de bronzer sur un banc. Le frérot revient de sa virée dans Seaford... A priori, y a pas grand chose à voir en ville.

    Bon, je vais prendre le train, mon frère veut continuer en vélo. On se retrouve à 18h à la gare de Brighton. Il est 16h passé, le trajet en train dure moins de 30 minutes, ça me laisse plus d'une heure pour faire ce que j'ai à faire à Brighton...
    Arrivée en gare de Brighton.
    text alternatif

    text alternatif

    J'ai maté sur mon téléphone, j'ai tapé "bike repair" et je me met en tête d'aller voir le résultat le mieux noté : "Mike bike's repair"
    Okay, ça a pas l'air trop loin... mais en fait, trop pas!!! Brighton est loin d'être une ville plate...en fait c'est une cuvette, à part l'hyper centre, au bord de mer, tout est super valloné...

    Je me tape donc une montée bien pire que celle de Menilmontant pour arriver au soit-disait Mike Bike Repair...en fait c'est un immeuble, pas de boutique... bizare.... Un coup d'oeil au téléphone...okay, choix numéro deux, c'est pas trop loin... sauf que je prends la mauvaise direction...okay bis... un regard au téléphone : y a un truc qui s'appelle Cranks dans le coin. Je m'y pointe, c'est un atelier associatif.
    text alternatif

    Super accueil, les mecs me proposent d'utiliser un pied d'atelier et de faire mes réparations tout seul, No problemo. Je commence par démonter mon pédalier...mmmmh cheulou, c'est pas censé se dévisser si facilement... Je demonte le pédalier et deuxième surprise, y a de la graisse sur l'axe du pédalier.
    Moi : " Do you usualy put grease on the taper?"
    Le gars: " mmmh nooo..."
    Moi :" That's what I thought..."

    Okay, je nettoie, je remonte et fais un petit tour pour tester... ouf, plus de bruit... Je préfère ça. Autrement, j'aurais du démonter le boitier de pédalier et c'est autrement plus chiant...
    Je m'étais préparé psychologiquement a devoir lacher un gros billet dans une boutique donc avant de partir, je leur demande si ils ont une boite à dons. Ils en ont une dans la pièce principale, je tombe sur une meuf qui pianote sur un ordi portable :
    "Do you have a donation box?"
    Elle me tend un pot de confiture vide avec des pièces au fond. J'y glisse un billet et balance en souriant :
    "For beers, drugs or whatever"
    réaction de la meuf
    text alternatif
    okayyyy.... Je me barre... J'avais envoyé un message au frere pour lui indiquer ma localisation... Il est supposé me rejoindre... J'attends, j'essaie de l'appeller, et 30 minutes plus tard il arrive.
    Pas de bol pour lui, notre Airbnb n'est pas à Brighton même mais à Saltdean, un bled à l'est de Brighton. Il a les boules parce qu'il est justement passé par Saltdean et qu'il doit se taper 15 bornes supplémentaires...
    En même temps, y a pire comme chemin...
    text alternatif

    Malgré ce que nous avait dis notre Airbnb de la veille, le bro a trouvé une route de bord de mer entre Seaford et Brighton qui est plate et très facile... Au pied des falaises...
    J'ai passé un coup de fil à notre hôte du soir : Friedrich. Il a un fort accent et semble très bavard. J'ai lu sur sa fiche qu'il est hollandais mais vit en Angleterre depuis longtemps. On arrive chez lui : un appartement en rdc avec une déco très vieillotte. Effectivement, le gars a envie de parler... Il est tard, j'ai envie de prendre une douche et de manger un bout...J'ai pas trop envie de faire comme à Hastings, de chercher un resto à 21h et de se prendre des rateaux.

    Friedrich nous conseille "a calferiii"...a what??? " a calferi...where they calfff meat"
    Okay, "calfff" j'ai pas compris mais "meat" je comprend. Va pour la calferiii!

    On arrive dans le bordel, en fait c'est une carvery, un endroit où ils servent de la viande à la découpe et comme pour un flunch, les "légumes" sont à volonté. Tention mon gars! tu sais pas à qui tu t'adresses! on a la dalle!
    text alternatif

    Une tranche de porc, une tranche de dinde, une tranche de rosbeef, une assiette de légumes (frite, pois, choux-fleur...) et deux pintes... je suis refait! On va se coucher, demain on visite Brighton et en fin de journée, on a 20 petits km à faire pour rejoindre Worthings, étape intermédiaire entre Brighton et Portsmouth...



  • @OPENSHRINE Le seul vélo qui a pas été respecté, c'est le mien...

    Par contre on a croisé des cyclotouristes qui avaient pas le temps de niaiser :

    • un gars sur un titane, fourche carbonne avec la totale Apidura,
    • une famille de frenchies avec 3 gamins, une remorque etc,...
    • des anglais de 120 kg sur des randonneuses qui allaient jusqu'en Suisse puis en Belgique


  • y plaisante pas David derrière son computeur !



  • @Mc-Lovin haha certes, mais j'ai cru en voyant tes reports précédents que les photos de vélos pas respectés c'était une sorte de fil rouge de tes récits !
    En tout cas, sympa de lire toutes ces étapes et jolies photos !



  • Merci pour la suite de ce récit :)

    Du coup, le bruit c'était le coup classique de la manivelle désserrée ?